Le blog de ma contribution

Allons donc chercher le vent ! Où donc souffle-t-il encore comme il veut ?

Salutations fraternelles à tous,

On blogue pour s'informer, pour s'exprimer, debattre et defendre une idée, un point de vue, parce qu'on est des êtres parlant, parfois perdu dans le bavardage, pour qu'on chercher à s'occuper, à participer, à contribuer, par ce qu'on se sent inversti, capable, autorisé à le faire, parce qu'on l'est peut-être réellement, parce que ces outils exsitent, parceque l'on veut agir sur les consciences, les opinions ...

Ebauche d’une courte réflexion sur le temps

    ATTENTION      AMES ALLERGIQUES A LA THEOLOGIE       S'ABSTENIR

Reflexion plus courte que d'autres préscedentes mais franchement théologique

Je fais ici référence au théologien catholique allemand Jean Baptiste Metz qui nous a livré, dans les années 70 (du XXème), les fruits d’une recherche théologique marquée par l’irruption de questions liées à l’espérance, à la présence des chrétiens dans la société et à la dimension politique et éthique de la foi chrétienne.
 

Les Symboles

A Jean Brun

Quelques remarques préalables :

Une première remarque voudrait poser les grands traits de mon univers de pensée. D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours eu le sentiment que le monde dans lequel je vivais n’était pas un lieu abscons et hostile mais plutôt qu’il était intelligible et bon pour moi. Il était habitable et rempli de symboles, c’est à dire non pas tant de signes parlant mais plutôt de portes ouvertes – ou même parfois fermées- vers « un-delà de l’être » :

Le Langage

"Le Langage" selon Walter Benjamin

Loin des polémiques actuelles qui nous forcent souvent à garder le "nez dans le guidon" et loin aussi de "l'utopie d'une communication parfaite", laquelle pourtant nous anime et nous attire vers une sorte de langage à-venir grâce auquel nous pourrions échanger sans infamies les uns avec les autres, voici une réflexion, sans doute anachronique et décalée par rapport à nos impératifs performatifs de trop vouloir convaincre l'autre, qui vous apparaitra peut-être tout à fait inutile ou "temps perdu".

GADLU et Dieu

Cet article lance le sujet sur la question Dieu-GADLU. Attention ! le blog est public !

Je prend pour susciter  les réactions d'un de nos frères GLNF. L'article est un peu long, mais riche.

En attente des réactions ...

-----------Texte :

La mystérieuse relation au Bien?

Quel est le sens du mot Dieu dans notre langage à une époque où l’homme se fait lui-même mesure de toutes choses. Voilà une affirmation osée certes mais très ancienne. Déjà Platon se posait cette question dans la bouche de Protagoras.

S'abonner à RSS - Le blog de ma contribution