Blogs

Antisémitisme ? Une réflexion décalée

Je vous propose d'examiner la question sous un angle different que la compassion de bon aloi et l'horreur que l'on puisse assassiner quelqu'un sous prétexte communautaire ou religieux. Tout en précisant qu'il est vrai que de nombreux actes terroristes ont toûché la communauté juive.

Pourtant, au risque d'être immédiatement classifié "antisémite" (c'est le cas par de nombreux militants soit sionistes, soit militants acharnés d'une supériorité "élective" du peuple juif.. Ainsi ne pas approuver le sionisme ni accepter une "élection" du peuple juif serait "antisémite") Je ne m'attarderai pas plus sur ces prétentions dangereuses, ce qui a été développé sur un autre article, mais sous un angle : l'angle des terroristes ... je m'empresse de dire( c'est le comble !) pas pour l'approuver mais mieux comprendre les rouages, mobiles et fonctionnement.

L'après 11 janvier (11 1 !)

Encore sous le coup de l'emerveillement d' une atmosphère où nous avons retrouvé et fait trouver aux jeunes le sens de ces valeurs de liberté qui ne sont pas un acquis inamovible, mais qui commencaient à paraître dépassées, périmées par des générations ou le mot qui fait du buzz devient plus important que le contenu.

Fin de CMF . Et maintenant que vais-je faire ???

... de tous ce jours ? ... Comme disait la chanson. Car tant d'energie s'est dépensée à vouloir satisfaire des appétits de pouvoir, de "reconnaissance", de slogan commercial de "régularité" que les militants de GLAMF en particulier en ont oublié la FM. Sont-ils en mesure de se remettre au travail sur le chantier, le vrai, le maçonnique, pas celui des manoeuvres obédentielles ?

Ebauche d’une courte réflexion sur le temps

    ATTENTION      AMES ALLERGIQUES A LA THEOLOGIE       S'ABSTENIR

Reflexion plus courte que d'autres préscedentes mais franchement théologique

Je fais ici référence au théologien catholique allemand Jean Baptiste Metz qui nous a livré, dans les années 70 (du XXème), les fruits d’une recherche théologique marquée par l’irruption de questions liées à l’espérance, à la présence des chrétiens dans la société et à la dimension politique et éthique de la foi chrétienne.
 

Fraternité et Fraternité maçonnique

C'est un sujet qui est évoqué dans la grande majorité des argumentaires de Franc-maçons.

La Franc-maçonnerie est une fraternité, nous devons être fraternels les uns par rapport aux autres.

Pour le mot "fraternité", le Larrousse donne deux définitions distinctes :

Première définition :

- Lien de solidarité qui devrait unir tous les membres de la famille humaine ; sentiment de ce lien.

GLDF, la pression monte !

Après une phase d'hésitation la gouverrance GLDF semble avoir décidé un quitte ou double. Malgré la perte de tout objet des modifications de RG, malgré les menaces d'invalidation de tout vote, malgré la certitude d'un débat houleux la gouvernance GLDF choisit de tenter le passage de sa motion pendant un "moment conventuel".
On peut s'en convaincre par:

La nécessité d'information à GLDF

Il est à noter que la gouvernance GLDF déplore que trop d'information soit donnée à ses membres, par les blogs ou autres vecteurs comme des tenues. Les dirigeants s'offusquent que l'on puisse douter de la bonne information des délégués de loge lorsqu'ils votent en convent.  Il s'avère que la lettre de la GLRB, à la teneur connue qui précise que la GLDF n'a pas levé son ambiguité sur la question des intervisites, cette lettre pourtant très en rapport avec ce que les délégués devront voter ... n'est pas communiquée, ni la réponse(?) de la gouvernance GLDF, elle aussi très relevante du sujet à voter(si par malheur la gouvernance persistait dans son intention).

Pour se convaincre des dégats causés par cette volonté de dissimulation et de faire voter "institutionnel" ou "affectif" voici ce qu'écrit un délégué de GLDF (sous pseudo Cosmos sur blog pro-cmf)...

Les visiteurs en loge de franc-maçons et "régularité"

Non, il ne s'agit pas d'un commentaire de plus sur les batailles feroces que se livrent des prétendants à la régularité pour se donner des droits de rejeter des FM à travailler avec eux mais de comment, sur les simples bases maçonniques peut se traiter la question.
Il n'est bien sûr, maçonniquement, aucune question d'appartenance ou pas à une obdience ou une autre, cette notion d'obédience étant purement organisationnelle et pas spécifiquement maçonnique. Il est vrai qu'helas la pratique de certaines obediences  a consisté à décider sur ces criteres, voire, pire(GLNF selon le caprice d'un nommé du pouvoir central).
Il est bien entendu impossible d'exposer sur un blog ouvert le détail mais la connaissance des rituels par les lecteurs FM complètera. La reponse à ces questions figurant dans nos rituels apporte LA REPONSE maconnique à cette question empoisonnée par la grace de pouvoirs obedentiels.

Pages

S'abonner à RSS - blogs