Convent de la GLAMF vote à 95 % pour ne rien décider

La situation GLAMF est d'autant plus d'actualité que vient de s'achever le conbvent de GLAMF, partenaire de GLDF dans CMF(qui, parait-il existerait encore, ce qui est probablement vrai du point de vue associatif et de "postes").
Comme c'était indiqué et déploré par des membres de GLAMF(cf Mysosotis occitan), aucun vote d'orientation n'a été soumis.
Pourtant GLAMF, selon quelques meneurs et à demi-mot par des dirigeants semblait se décider à renoncer à la "reconnaissance" et à se rapprocher de GLDF. Or un des freins côté des GLDF est le caractère religieux de GLAMF figurant dans sa consécration, ses principes, rituels et declarations de dirigeants. Il aurait alors été cohérent de soumettre quelques modifications pour abandonner ce côté théiste affirmé qui contraste avec l'approche GLDF.
Une consultation sur internet avait semblé préparer le terrain. Or, RIEN ! Pas un mot ... !
On notera une déclaration passe-partout exportable dans n'importe quelle obedience sans la moindre orientation ... du coup votée à 95% avec les comptes :
"« Nous vous proposons donc, comme vous en avez manifesté la volonté, de continuer d’avancer tranquillement et résolument sur cette voie de l’ouverture et du rapprochement avec des Grandes Loges qui partagent nos valeurs spirituelles. Nous nous rapprocherons dans un esprit oecuménique et aussi dans le respect de nos identités respectives et de nos spécificités. Nous contribuerons ainsi à bâtir une Maçonnerie dans la lignée des premières Constitutions de 1723; une Maçonnerie laissant à chacun sa liberté de penser, une Maçonnerie qui rassemble, une Maçonnerie capable de concilier les exigences d’un monde en évolution avec la tradition à laquelle nous nous référons.»

Seul évenement saillant : une révolte de palais dans la "maison REEA", facilement réprimée et qui souhaite imperativement continuer dans la Plus intéressant la réaction du GM C. Beau : il leur accorde la liberté de partir s'ils sont mécontents...!
C'est dire la gravité de la torsion de la mentalité où amenent ces contorsions des tactiques des dirigeants de GLAMF :
- La liberté de partir d'une association, maconnique soit-elle, est un droit absolu de chacun ! Il n'est pas le fait de l'association et n'a pas besoin d'être mentionné.
- Etrange methode d'une GL brandissant democracie et n'envisageant toute opposition que comme devant se taire ou partir ... Rappellons qu'aucune majorité ni opposition ne s'est dégagée ... puisque rien n'a été soumis au vote (hormis les comptes et une declaration générale passe-partout).  

 

Ajouter un commentaire