La FAUSSE crise grecque

Titre accrocheur, provocateur ?
Le développement ci-dessous montrera qu'il est argumenté et je l'espère convaincant.
Il se base sur un simple changement d'angle d'approche, bien plus adapté à la question :
L'angle FEDERAL qui devrait être celui de l'euro-group.
Bien entendu si on se limite à une analyse neuneu gauche-droite, genereux-egoïstes, rêveurs-réalistes … on a l’analyse qui helas a du succes mediatique de nos jours … Zemmour&co a bien reussi à polluer le débat.

Pourtant, il y a une approche très simple de la crise grecque, évidente et qui la résout instantanément :
– Par exemple se pose-t-on la question du budget équilibré de Gibraltar, Djibouti, Aden ?
Dans une analyse FEDERALE européenne :
– La Grece est un atout stratégique essentiel d’autant plus dans ce qui agite tant, ce blog compris.
– La Grece est un pilier culturel essentiel de l’Europe. S’inquiete-t-on de la rentabilité du Pantheon ?
– La Grece est un atout economique si on l’exploite bien.
– La Grèce c’est Schengen aussi. Ne faut-il pas mieux gérer l’immigration au PORTES de l’Europe ?

S’agit-il d’un probleme national ? Non ! eviemment ! Il s’agit d’un probleme fédéral dans l’euro-group !
La crise grecque n’est pas une crise fédérale ! C’est une crise des nationalismes.
Si on voit la Grece pour ses atouts POUR L’EUROPE est-il illogique d’investir dans NOS ATOUTS ?(si on examine les « investissements » jusqu’ici en Grece, c’est même pas 0,01 % du budget européen ! c’est pour cette pécadille qu’on veut se déchirer ?)

La crise grecque se résout donc très simplement en voyant dans la Grece des atouts qui meritent des investissements, de la presence, du soutien.
Caricatural, simpliste ? Si on se place dans un point de vue speculateur financier ou nationaliste, oui !
Pourtant est-ce celà qui doit nous guider ?

Commentaires

Les grecs doivent payer leurs dettes

C'est n'importe quoi ! Que vient faire une Europe fédérale rejetée en 2005 ? Il faut écouter les peuples, les nations et abandonner ce sinistre euro et remettre des frontières que nous maîtrisons. Vive la France et les français !

Ajouter un commentaire