De la régularité ...

Cette question agite les groupes maçonniques divers, qu'ils s'en prévalent ou qu'ils disent s'en moquer ou qu'ils s'y opposent.
Ainsi donc un groupe particulier de la FM francaise (la GLNF) met en avant "régularité" comme prétexte à rejeter d'autres FM qu'elle reconnait pourtant "comme FM", ceci en contradiction avec les principes énoncés clairement dans tous les rituels depuis 3 siecles.
Cette notion de "régularité" de type obedentiel à force d'être assénée finit par imprégner beaucoup des groupes maçonniques : ceux qui convoitent d'être intégrés dans le groupe proclamé "régulier"  de la FM mondiale qui benificie de sa taille et d'accords d'intervisite, mais le plus curieusement, par contraste, y compris ceux rejetés comme infréquentables maçonniquement par les proclamés réguliers se parent d'un adjectif de "liébraux", par contraste, ce qui indirectement crédibilise la revendication "régulier".
Curieusement cette notion de "régulier" obedentiel est un concept vague de conformité aux "anciens landmarks", "us et coutumes" dont personne n'est capable d'énoncer une liste précise. Par contre il prend un sens très clair et opérationnel au travers de la reconnaissance ou pas par le proclamé garant (GLUA) de régularité. Ce qui a des conséquences directes : Ainsi la GLNF était devenue infréquentable. Mais là aussi en 2010, le concept s'est brouillé, la GLUA ayant "déreconnu" la GLNF tout en ne se prononcant pas sur la "régularité de ses membres". Et à l'inverse par une décison du Board GLUA en 2013, les membres de la GLNF sont redevenus instantanément re-réguliers fréquentables. On constate donc que cette question de "régularité" comme prétexte obedientiel n'a que ... la valeur qu'on veut bien lui accorder dans le cadre des manoeuvres d'appareil. Mais ca n'empeche pas beaucoup de FM d'y tenir quand même pour s'en parer.
Pourtant, indépendemment de ces pirouettes pas très sérieuses des obédiences qui infantilisent les FM cette question de "régularité" est mentionnée depuis des siecles dans les rites les plus anciens, se rapportant à la loge, et signifie une notion précise et forte sans quelque rapport avec quelque obédience : c'est que la loge dispose d'une charte de constitution. Ce qui n'est pas aussi anodin qu'il y parait : l'adjectif "régulier" étant mis au même niveau que "juste", "parfaite", avec les sens que nous connaissons. Il est à préciser que la "charte" est une decision de FM de constituer une loge maçonnique sans rapport avec la "franchise" ou "patente", revocable, que peut donner une GL.
Par conséquent, il est important pour nous, FM de savoir nous détacher du futile (les "regularités" de politique obedentielle) pour retrouver l'essentiel, ce qui figure dans les principes de notre FM, c'est à dire, en l'occurence la définition d'une loge.

 

Commentaires

De la jalousie

La régularité est celle de millions de Franc Maçons dans le monde. C'est celà qui relie le franc-maçons. Ceux qui préfèrent mener de l'action politique imitent les Fmaçons, mais ne font pas de la FM.
C'est ce que rappellent les Basic Principles à leur sujet. Il ne faut surtout leur donner aucun crédit de FrancMaconnerie, tout en accordant toute notre amitié humaine.

Ajouter un commentaire