GLAMF est-elle religieuse ?

Cette question est d'actualité car ce qui ne faisait aucun doute apparait comme un élément problématique dans le cadre du rapprochement de GLAMF avec GLDF. En effet GLDF est depuis longtemps habituée à une vision symbolique du GADLU.

Alors qu'en est-il ? Pour celà il faut s'interesser à des éléments tangibles :

Les  principes énoncés par GLAMF sur son site, les déclarations du GM de GLAMF, les rituels GLAMF et la déclaration de l'AGM de GLAMF en charge du REAA. L'adhésion répétée par l'ancien GM aux Basic Principles(Dieu et sa volonté révélée)

Principes GLAMF :

La franc-maçonnerie traditionnelle, pratiquée à la Grande Loge de l’Alliance Maçonnique Française, est une fraternité initiatique qui repose sur la foi dans un Etre Suprême exprimée, au-delà des dimensions confessionnelles, sous le nom de Grand Architecte de l’Univers[...]objectif la recherche du divin en soi.[...]le Principe divin. .

A comparer avec les mêmes à GLNF :
La Franc-Maçonnerie a son fondement essentiel dans la foi en un Être Suprême, exprimé sous le nom de Grand Architecte de l’Univers.
 

Déclaration du Grand Maître de GLAMF :

Être à la GLAMF, comme à la GLNF, c’est croire en Dieu. Il ne devrait y avoir chez nous ni athée ni agnostique.(C.Beau élu 2014)

GL-AMF qui respecte en cela strictement les « Basic Principles » qui fondent la régularité des Grandes Loges dans le monde«(A Juillet).

Déclaration de l'AGM du REAA

"« Nous avons déclaré croire en Dieu et nous soumettre à sa volonté [...]Le Devoir scelle un engagement à caractère sacré qui fait intervenir un principe supérieur dont il est inséparable : ce principe c’est Dieu [...]Or quel doit être le Devoir du FM si ce n’est pas de construire un tout harmonieux à la gloire du GADLU »

Rituel de GLAMF, intiation R.E.

Il est à noter que la formule employée à GLUA est notablement moins chrétienne catholique.(il s'agit de "livres sacrés").


Il n'y a pas à porter de jugement sur ce choix de GLAMF, parfaitement assumé par le Grand Maître mais dans le cadre du rapprochement, les FF GLDF se doivent de prendre en compte cet élément.

Commentaires

Tout est faux

On reconnait là les paroles féroces des anti-CMF qui veulent détruire cette grande idée en soulevant la méfiance de nos frères de GLDF en leur présentant GLAMF comme religieuse.

Certes les déclarations des Grands Maitres de l'Alliance peuvent prêter à confusion. Mais le mouvement est lancé et irréversible.  Ces forces contre le rassemblement en seront pour leurs frais, dès décembre. L'ensemble de GLDF rejoindra ce magnifique projet qu'est CMF. Oui, il y a de menues réticences dans quelques loges de GLDF manipulées par d'autres obédiences.

Ma loge ne pratique rien de religieux. Oui, nous étions tous à GLNF et rien n'a changé. Et notre rite écossais implique cette foi et le travail avec la Bible ouverte. Nous y resterons fidèles et nous ne voyons pas ce que le rapprochement avec GLDF pourrait menacer.

Merci de me laisser m'exprimer librement.

Oui nous croyons en Dieu

Comment un FM peut-il exclure Dieu ? Oui, le GODF préfère  parler de la derniere ligne TGV, de l'Europe ou la contraception.

L'Alliance est dans la grande FM Universelle, régulière et mondiale qui croit en Dieu, travaille à sa gloire, sur la Bible. Qui a oublié nos textes rappellant "le GADLU qui est Dieu" ?

Donc, Oui, il n'y a aucun doute, la GLAMF travaille à la gloire du GADLU-Dieu. Ceux qui le contestent doivent choisir d'autres obediences.

Le GM actuel et furur ont

Le GM actuel et furur ont confirmé plusieurs fois dans les diverses interventions .

donc oui il n'y a aucune différence dans la croyance en dieu et sa parole révélée entre la GLNF et GLAMF .

Seule GLNF est théiste

A première vue, les statuts GLNF ou GLAMF ne sont pas vraiment différents sur la question GADLU. Mais pour GLAMF, nous nous en moquons. Cette maconnerie spirituelle à la gloire du GADLU, la GLDF y viendra, dès décembre. Et la maconnerie régulière ne pourra ignorer notre bloc de 48 000.
 

Statuts GLNF-GLAMF comparés

Du fait des bouderies des amateurs du blog où les réponses autres qu'insultes sont interdites, blog de la frange GLAMF qui mene une operation de masquage de la religiosité de GLAMF, les echanges se font à distance, ce qui est idiot mais c'est leur choix.

Ainsi, brutus, le meneur de ce groupe, apres avoir choisi d'ignorer dans les arguments exposés dans l'article, les rituels GLAMF(les saintes ecritures), les declarations des GM et AGM de GLAMF, rappelant la "croyance en Dieu" obligatoire à GLAMF ... brutus prétendait (sans citer aucun des textes, bien sûr) que les statuts concernant GADLU etaient différents entre GLAMF et GLNF. Comme on le constate en lisant ces textes : .. .aucune difference significative.

Du coup, le dit brutus surenchérit et passe sur autre chose ! la difference serait "page 6, par 2... " des reglements GLNF...

Qu'en est-il ? Là encore ... rien ! La citation des "Basic Principles for recognition" ... auxquels GLAMF adhère elle aussi !

Donc, que reste-t-il du discours "parts de marché" déiste de brutus ? Rien dans le monde réel, vérifiable par tous ! Par contre gageons que la confrontation entre ces élucubrations et la réalité va encore attiser la fureur de brutus et ses disciples et ne les empechera pas de tenter encore de tromper les membres de GLDF en inventant un "déisme" de GLAMF different de GLNF ... !

dieu ou Dieu ou

Les frères de la gldf sont habitués à compter dans leurs rangs des "spiritualistes" pour lesquels l'appellation dieu peut se trouver excessive, des chrétiens, des catholiques, des membres d'une quelconque famille religieuse, mais aussi des athées et des agnostiques.

Que faudrait-il faire de ceux qui ne "confessent" pas saint-Jean comme seul livre sur lequel ils puissent prêter serment, sauf à le considérer comme un symbole, le serment comme un symbole etc.

Cette proportion n'est pas faible et dans certaines loges athées et agnostiques sont loin d'être minoritaires.

l'implication la plus forte à la réticence

avis personnel, mais avis :

les frères que je côtoie sont pour en forte minorité, les autres sont intéressés, mais le texte proposé laisse le flou des multiples interprétations donnant lieu à des discours de dignitaires qui interpellent et provoquent un certain rejet.

un texte que "je" peux interpréter selon ma fantaisie ne saurait en aucun cas figurer dans les rg. Ma fantaisie peut-elle se soumettre à un règlement et à d'autres fantaisies parties sur d'autres voies d'interprétation possible.

les articles et la déclaration de principes sont'ils en accord

l'évangile de jean, ce n'est qu'un des livres de la loi sacrée, et un livre de la loi sacrée, ce n'est pas obligatoirement le st-jean! déclarations de principes II

article IV la gl ni ses loges ne s'immiscent dans aucune controverse touchant à des questions politiques ou confessionnelles. pour l'instruction des ff, des exposés ..., suivis d'échanges de vues, sont autorisés.

comment peut-on dès lors interdire les questions sociales donc politiques ou les problèmes liés à des pratiques confessionnelles (laicité ou religions).

j'ai l'impression que nos ff n'ont jamais lu aucun texte sérieusement pour argumenter pour ou contre ce qui est proposé en s'appuyant sur les documents officiels de la gldf

 

GLDF comme GLAMF ?

Cher Boyau rouge.

Examiner la religiosité de GLAMF est important car il s'agit de la "cible" qui permet d'être "recevable" par les GL "reconnaissantes"(les 5GL de Bâle à l'origine de CMF). Rien d''etonnant, dans ce cadre, à ce que GLAMF soit identique à GLNF sur cette question(malgré les efforts d'une petite bande pour tromper les FF de GLDF).

Les FF GLDF doivent donc s'interroger s'ils veulent aller jusques là.

Les ff veulent-ils poser les

Les ff veulent-ils poser les questions qui fâchent, qui laissent des traces, qui brisent les liens fraternels entre ceux qui acceptent la présence d'un dieu révélé, d'un dieu personnifié, d'un dieu dont la parole se situe dans l'unique évangile de jean et bien d'autres composantes d'une pensée fraternelle apte à recevoir l'intégriste qui considère "le livre" comme source unique d'acceptation ou de rejet ou de doute donc comme "un livre" ?

Vivre à la GLDF, ce fut vivre ensemble. Si nous laissons faire.

Je suis maçon pour aimer plus, pour aimer mieux.

J'ai difficultés à aimer moins.

de ma relation avec le GADLU

j'ai été élevé dans la religion catholique que j'ai fui pour des raisons multiples dont principalement une vue imposée DU livre. Cartésien, des questions restaient en suspens et j'ai frappé à la porte du temple de la GLDF trés jeune (- de 25). L'idée d'un principe créateur dénommé GADLU m'a séduit et me séduit toujours car il (me) permet la liberté de conscience. Entre temps, j'ai évidemment été élevé à la maitrise qui m'a permis de comprendre l'expression Ha Seigneur MON Dieu. Ce mot ne me fait plus peur puisque je lui ai donné sens et conception toute personnelle.

Pour autant, je reste attaché à cette dénomination qui releve du compas et de son ouverture et de toute la mesure et de la sagesse qu'il comprends. Aujourd'hui, après 30 ans de maçonnerie, je ne peux remettre en cause MON chemin et MA rencontre avec le GADLU et l'HOMME, mon frère sans parler de moi-même.

J'ai par ailleurs explicité ici ma conception de l'universalité et de REconnaitre en chaque homme mon Frère, qu'il soit maçon ou pas et pour ceux qui sont maçons : qu'elle soit soeur ou frère et de quelques obédiences, ils ont reçu la Lumière et méritent mon respect, mon écoute et ma considération humaine et fraternelle.

Le vaste domaine de la pensée et de l'action est ouvert. Il appartient à chacun de s'élever vers son idéal et de suivre son chemin en toute fraternité.

J'ai dit. 

impression

pas un avis, mais bien une impression!

c'est bien la maçonnerie que je suis apte à comprendre.

On y marche côte à côte, en respect de tous et de soi. On évite les sujets qui perturbent pour construire plus d'humanité. Quand les liens entre les hommes sont solides, l'ami peut me dévoiler sa pensée sachant que je la partage ou non. Il se sait mon frère, mon ami.

La fraternité au dessus des affinités

Oui, mon cher BR, c'est bien comme celà que je le concois aussi. Les plus beaux moments de fraternité est lorsque nous surmontons des differences profanes. N'evitons pas forcément les "sujets qui fachent", sachons ecouter les divergences et voir un frère derriere l' "ennemi" ...(basique, Ok ! mais qui doit être rappellé avec d'autant plus d'acuité de nos jours !).

Ajouter un commentaire