Les Statuts GLNF, par Servel, la VERITE

Ces statuts et reglements seront proposés à grand renfort de communication aux votants à l 'AG du 12 avril.

La pression sur les votants pour qu'ils approuvent sans regarder est énorme est énorme.

La propagande

Les équipes de com de JPS sont à l'oeuvre, non pas pour défendre, encore moins expliciter les dits statuts, mais sur les enjeux liés au vote qui ne peut être que « positif et massif » nous dit la propagande des équipes de JPS :

En effet, selon les déclarations de JPS, il serait le garant de la paix intérieure, mais aussi son adoption massive serait garante d'une future re-reconnaissance de la GLF par GLUA.

Voilà pour la propagande ! Mainteant examinons comme nous y invite la phrase de l'installation la réalité du dit règlement.

Le développement suivant démontre clairement la volonté de ce règlement de verrouiller par le pouvoir obédentiel les loges et les Freres.

Inutile de revenir sur ce qui etait dejà le cas auparavant :

- droit de l'obédience à piller les trésors de loge et troncs de la Veuve(ce que la GLNF a fait sans vergogne depuis plusieurs années).

- perpétuation du détournement des cotisations OAF, mais aussi GLNF à des objectifs «immobiliers » (59 % du montant des cotisations selon le site GLNF)
La réalité

Mais revenons sur 2 points saillants qui demontrent la regression grave, y compris vis à vis des staturs de 2009 :

- La responsabilité du VM et la souveraineté de la loge : Là où le VM était seul responsable de qui peut entrer en loge(article 16 reglement 2009) ce pouvoir est limité voire completement dédié aux nommés par le pouvoir central (articles 164, 210, 211). Nouveauté introduite par Servel et bien dissimulée : ses nommés bénéficient d'un « privilège juridictionnel ».

- Le Souverain Grand Comité : dans les statuts 2009, son effectif ne pouvait dépasser 1 % des effectifs de la GLNF. Dans le cas des statuts Servel, il pourra atteindre 500 à 600 membres alors que l'effectif des loges s'est divisé par 2. La propagande objecte : oui mais le SGC est composé maintenant majoritairement de « délégués des provinces et des loges».

 

Qu'en est-il ? Pudiquement, le terme « représentant des loges » s'est subrepticement transformé en « représentants des provinces »(ce qui était aussi le cas de l'ancien SGC).

Car qu'en est-il au delà de la com de propagande ?

Les dits représentants des provinces sont « élus » par un « conseil provincial » présidé par le GMP, composé majoritairement de membres nommés par le GMP, parmi une liste de candidats exclusivement officiers provinciaux et constituée par le GMP.(articles 97 à 100).

Les dits représentants au SGC sont donc comme auparavant désignés par les nommés et aucunement issus de la volonté des loges, même si les VM disposent d'un expression minoritaire dans le dit « conseil provincial ».

Il s'agit donc clairement d'une mascarade.

Pour les futurs votants, nous ne pouvons donc que les inviter à lire LA REALITE des dits statuts. Les articles cités ne sont pas très longs. ET de refuser cette grave régression de la GLNF.