Les visiteurs en loge de franc-maçons et "régularité"

Non, il ne s'agit pas d'un commentaire de plus sur les batailles feroces que se livrent des prétendants à la régularité pour se donner des droits de rejeter des FM à travailler avec eux mais de comment sur les simples bases maçonniques se traite la question.
Il n'est bien sûr, maçonniquement aucune question d'appartenance ou pas à une obdience ou une autre, cette notion d'obédience étant extra-maçonnique. Il est vrai qu'helas la pratique de certaines obediences  a consisté à décider sur ces criteres, voire, pire(GLNF selon le caprice d'un nommé du pouvoir central).
Il est bien entendu impossible d'exposer sur un blog ouvert le détail mais la connaissance des rituels par les lecteurs FM complètera. La reponse à ces questions figurant dans nos rituels apporte LA REPONSE maconnique à cette question empoisonnée par la grace de pouvoirs obedentiels.

  • Qui est chargé d'éloigner les profanes ou ceux qui menacent la FM ? (ouverture ou instruction, selon le rite)
  • Qui doit assurer que les FM ne soient pas conduits à devoiler leurs secrets à des non-maçons ? (ceremonie d'installation des S.).
  • Quel est le 2e devoir d'un S. ?(ouverture)
  • Etes vous maçon ? (ouverture)
  • A quoi reconnaitrai-je que vous êtes maçon ? (instruction 1er G)

Comme on le sait et constate les reponses sont simples et claire et précises. Nous avons donc tout ce qu'il faut pour traiter cette question. Ce ne serait pas compliqué, la FM, si les obediences ne venaient en amenant leur critères non-maçonniques violer le fonctionnement maconnique des loges, y compris sur un point aussi fondamental. 

La question "régularité " : certaines GL brandissent comme prétexte à sectarisme une notion de "régularité"(qui meriterait un débat en soi) mais totalement etrangère là encore à la FM traditionnelle, car liée non pas à la qualité de franc-maçon ... mais à une appartenance à une GL reconnue "regulière" ou pas. Le comble est lorsque des obediences non reconnues comme telles  veulent quand mêmme se prévaloir d'une "régularité" pour rejeter ... ! Ainsi un FM dont les qualités maconniques n'ont en rien changé(sur la base des criteres fondamentaux ci-dessus) peut devenir selon les caprices obedentiels du moment un paria interdit de tenue ou passer de paria à "Bien Aimé Frère"  par le seul miracle de disposer de la bonne carte plastifiée ... C'est dire dans quelle futilité amène cette poursuite obstinée !

Le plus fort est que nos rituels condamnent tres clairement cette distinction artificielle :

  • Combien y a-t-il de sortes de macons ?
  • 2, les franc-macons et les ouvriers du batiment.

Il est aussi à noter que dans le vocabulaire maconnique, il n'existe pas d' "intervisites" ! Simplement des visites, des visiteurs.

Par conséquent, nous constatons le dévoiement de la FM vers où amènent les dérives contre-maçonniques de certaines obédiences !

Tags: 

Commentaires

La régularité

La régularité prime sur tout. C'est ce qui limite le droit de visite. Il est rigoureusement impossible de participer en tenue avec des irréguliers. Si non, nous rompons nos engagements maçonniques.

C'est dans ce cadre que s'inscrivent les textes que cite Joaben.

tout à fait d'accord avec

tout à fait d'accord avec Joaben, pour une fois. je ne suis pas entré en maçonnerie pour me retrouver dans une organisation qui fonctionne comme une église, avec des interdits, des dogmes, de la culpabilité... si nous cherchons la Vérité, et si nous n'acceptons aucune entrave à cette recherche, cela suppose que nous sommes libres, totalement. la recherche initiatique n'est pas concevable autrement. je continuerai à visiter ou je partirai.

Pourquoi la régularité ?

Tout d'abord, pardon de m'exprimer ainsi sous pseudo, mais beaucoup me paraissent trop imprudents de nos jours(pas seulement vis à vis de la FM). Je ne me suis jamais posé la question sur la régularité qui pour moi, allait de soi. On ne peut que se positionner vis à vis de règles et cette regularité doit bien sûr être reconnue par une autorité, sinon elle n'a aucun sens. Les débats d'une régularité détachée de la reconnaissance sont pour moi, icompréhensibles. Je m'interroge donc ! Car comment peut-on, et c'est indubitable, reconnaître comme franc-maçons des membres du GODF(c'est le cas de mon obédience) et considérer qu'on ne peut aller participer à la fraternité maçonnique avec eux ?

Pourquoi tant de fureur ?

Je suis supris de la fureur que déclenchent ces questions, en particulier sur certains blogs. Bien que mon obedience soit réputée régulière, je m'en moque. Je comprend que cette régularité soit objet de convoitise puisque ouvrant nombre de portes à l'étranger, mais je comprend pas pourquoi ne pas prendre l'option le plus simple et la plus paisible. Il suffit de rejoindre une GL régulière aujourd'hui (GLNF en France). Et pour les visites à chacun de faire ce qu'il juge bon avec les risques éventuels.

Nos visiteurs à GLDF

De l'extérieur, beaucoup s'imaginent que les FF de GLDF sont le doigt sur la couture du pantalon, à attendre les consignes venant d'en haut. Nos loges sont libres et il n'est pas question d'offenser nos visiteurs en leur faisant signer quoi que ce soit autre que le registre habituel des visiteurs, encore moins de faire une discrimination entre des visteurs CMF et autres.

Et nous visiterons de même comme nous l'entendons, où nous le jugeons bon  et comme nous le pratiquons depuis toujours. Les conseillers nous assurent qu'il ne s'agit que de d'amadouer les 5 GL européennes et que nous continuerons comme d'habitude. Alors si ca fait plaisir aux GL belges faisons-le !