La CMF n'est plus, vive la GLAMF !

C'était un beau romaaaan, c'était une belle histoooiiire ... mais les égos et l'esprit de pouvoir ont eu raison de ce projet historique, CMF.
Du côté GLAMF, 2 ans et 1/2 d'existence, la seule et réelle motivation de s'engager dans ce projet était de marginaliser la GLNF, rancune et ambition anachronique quand vous nous tenez.
Quant à GLDF, dès 1894 elle ambitionna de supplanter la GLUA au niveau international, échec ; dès lors elle se mit à imaginer supplanter le GODF en France, sans plus de succès, et là, elle loupe le coche CMF ... de l'ambition, de l'ambition, mais dès qu'il faut s'engager hors de ses principes ... donc on en est toujours à 1894, on rêve que ce soit possible.
Le projet ainsi que les Statuts de CMF prévoient de se conformer aux Basic Principles GLUA en vue d'obtenir une reconnaissance internationale, à minima par les 5 GGLLRR européennes dites de Bâle, à terme de la GLUA.
Malgré ça, sauf à la marge et 36 mois après l'Appel de Bâle, la GLDF n'avait toujours rien modifié de ses Statuts et Règlements.
Pendant ces 36 mois, bien qu'elle dispose de tous les moyens, GLAMF ne prend jamais l'initiative de mettre la GLDF face à ses engagements et ses responsabilités.
Après deux ans et demi de tergiversations GLDF sur la régularité en général et les inter-visites en particulier, depuis leur Appel les 5 de Bâle, par la voix de la GLRB, commencent à s'impatienter et le font savoir par courrier en octobre 2014 ; la GLDF ne trouve rien de mieux que de ne pas répondre à ses interlocuteurs et d'annuler les votes sur le sujet lors d'un 'moment conventuel' uniquement prévu à cet effet, donc un moment pour rien, ... houla courage fuyons, à ce stade c'est carrément symbolique !
Ajouté à cela JJ. Zambrowsky, représentant GLDF à la CMF, subit un échec électoral sévère et quitte sa fonction, toute fonction il me semble ..
Quand est-il aujourd'hui de CMF ?
Le problème est que nous n'en savons rien.
Il n'y a plus de représentant GLDF chez CMF,  et nous ne connaissons pas ses intention, continuer, s'arrêter, continuer pour quoi faire ... on ne sait pas.
Autant dire qu'avant une énième déconvenue, la GLAMF devrait considérer ce projet éteint.
C'est maintenant que la vraie destinée de GLAMF commence.
GLAMF, comme l'a souhaité son nouveau GM, doit se recentrer sur sa priorité : restaurer sa régularité.
C'est ainsi qu'existera en France deux Grandes Loges régulières :
 - la GLNF, certes reconnue internationalement, mais disposant de Statuts peu démocratiques et d'une orientation à ce point teintée de religion que l'on est autorisé à se demander si elle est bien conforme à l'esprit maçonnique, tout du moins à celui qui motiva nos Pères en 1717.
- La GLAMF quant à elle, ses Statuts et Règlement sont prèsque idéalement démocratiques, les loges sont à peu près libres, dans l'esprit il n'est pas question d'une quelconque religiosité, elle pourrait donc se pencher, par exemple, sur ce que fut réellement le projet de la Franc-maçonnerie dans l'esprit de ses créateurs
Elle pourrait montrer, par exemple, qu'il n'a jamais été question, ni de se substituer aux religions, ni d'en faire l'exégèse, ni de se centrer sur l'explication du Dieu de ces mêmes religions ... s'engager sur la voie Anderson, pourquoi pas ?
La Franc-maçonnerie est une proposition d'émancipation ordonnée.
La Franc-maçonnerie ne met pas l'Homme au centre du système, c'est la proposition religieuse, elle met l'Homme en symbiose avec son environnement, elle lui fait prendre conscience que seul ou détaché de celui-ci, il n'est simplement rien.
Le projet existe, il est maçonnique.
La GLAMF dispose de tous les moyens et de la ressource humaine pour rayonner.
Qu'elle se départisse de l'ambition de rayonner, qu'elle lui préfère l'objectivité, qu'elle définisse son projet maçonnique et qu'elle y travaille sans se soucier de ce qu'en pense tel, ou ce que fait tel autre et elle rayonnera.
Un projet maçonnique régulier aurait pour probable conséquence que l'on vienne nous reconnaitre ...
CMF n'est plus, vive la GLAMF !

Bien Fraternellement à toutes et tous,
Patrick.

Tags: 

Commentaires

L'absence de projet de GLAMF

En effet, jusqu'ici GLAMF a toujours fonctionné en réaction de ses échecs et par contraste avec GLNF.
Le résultat est donc catastrophique vis à vis de ses objectifs initiaux(supplanter la GLNF).
Pour autant, elle a créé une structure avec un mode de fonctionnement correct, débarassé des "tares" de GLNF(arnaques finacieres, gourouisme, dépravation des valeurs maçonniques).
Mais ca ne fait toujours pas un "projet maçonnique". Quelle est la raison d'être maçonnique de GLAMF ? S'il s'agit juste de loges qui tournent bien à faible coût, une fédération fait l'affaire.
GLAMF est apperement tiraillée :

- d'une part, entre une tendance "mini-GLNF" gardant quelques unes des dérives autoritaristes, de parade, sectarisme, sexisme brandi, une religiosité lourde
- d'autre part, une tendance en réaction au dernier échec cuisant de seduire GLDF, de se fondre parmi les obediences libérales et evluer vers une simili-GLDF. ON voit une tentative a posteriori de se doter de projet, de differentiation (Anderson ? Moderns ? ) sans grande conviction.

Ce qui est catastrophique. Les structures servent UN PROJET. On n'invente pas un projet pour faire durer une structure !
Faute de choisir ou en jouant le caméléon une fois de plus, elle va vers d'autres échecs, les différentes postures finissant toujours par s'entrechoquer.
Alors quelle issue ? vous avez un convent en juin. Si GLAMF a le courage d'aborder ces aspects sans les esquiver pour se donner une direction réelle, sans faux-semblant, vous avez certainement votre place.
Par contre si vous maintenez la stratégie caméléon (celle qui semble avoir la faveur des dirigeants) vous allez à d'autres echecs ou une dissolution dans les autres GL qui, elles, ont des "projets maçonniques".
Par contre,,il faut être sérieux : Si GLAMF s'engage dans la voie "libérale", il ne faut pas mentir aux FF : La GLAMF tourne le dos au monde dit "régulier GLUA" et ne pourra y revenir.
Illusionner les membres de GLAMF de supplanter GLUA par des alliances improbables est là encore une grave imposture.
C'est comme si l'Albanie espérait conquérir l'Europe ! Quelque soit la croissance demographique de l'Albanie et la faiblesse démographique de l'Europe, il faut être serieux.
De plus GLAMF s'est tellement discréditée dans l'affaire CMF qu'elle n'est plus un pôle attirant.
Reconstruire(serieusement cette fois-ci) un projet maçonnique ... ou renoncer (ces 2 options sont tout aussi sages) mais pas continuer les faux-semblants (la tactique de ton ami brutus).

De la pagaille des GLAMF isérois

Comment la dernière poignée des fanatiques de feu-CMF (brutus, feudusoleil, galinier) réagit à la situation actuelle ?
Prennent-ils en compte que tous ont tourné le dos à se joindre à leurs ambitions ? Après LNF, GLTSO, et gravement GLDF en décembre, voilà les derniers espoirs venant des 5 GL de Bâle et qu'ils tentaient d'entretenir, s'envoler !
Auraient-ils alors une réaction réaliste que ce soit en allant vers les GL correspondant aux multiples attentes des différents groupes de GLAMF ? : retourner à GLNF, aller dans des obédiences libérales, se replier dans une position humble ?
Non ! écrabouillés dans leurs ambitions, les voila proclamer encore vouloir convertir le monde maçonnique, puisqu'ils ont raison, tous ceux de leurs anciens alliés qui leur tournent le dos ayant forcément tort.
Ainsi brutus clamant 50 000 (et qui se réduisent en fait au quelques passionarias de sa loge). Voir l'alliance avec un galinier dont la prose est caractéristique du degré auquel se placent ces ambitions.
Ces délires mégalomaniaques seraient sans conséquence si ce n'est qu'ils bénéficient d'une audience "Myosostis".

Ajouter un commentaire