Les questions à ne pas poser à GLAMF ...

La Grande Loge GLAMF se trouve à nouveau à un carrefour de son histoire. Elle y avait été avant son existence administrative lors du conflit interne à GLNF où ses dirigeants avaient choisi de partir, obéissant ainsi au GM GLNF de l'epoque, Francois Stifani, laissant ainsi le terrain libre à JPServel (GM actuel de GLNF) pour mettre en place des statuts quasi-staliniens à la GLNF, verrouillant toute expression des loges, augmentant considérablement la part des nommés par la gouvernance dans les votants en AG et perpétuant une activité financiere immobiliere coûteuse.
Quelles sont les circonstances actuelles dans lesquelles se trouve GLAMF :

  • Echec de la démarche CMF qui visait à supplanter la GLNF dans le monde des GL dites régulières. Une à une les obediences ont tourné le dos : apres LNF, GLTSO, GLDF, voilà les 5 GL de Bâle clore tout espoir en ce sens.
  • Echec d'un rapprochement au sommet avec GLNF.
  • Echec du rapprochement discret avec le GODF(protocole d'intervisites GLAMF-GODF), projet retiré du vote en convent.
  • Plus gravement, incapacité à se fixer un cap stable. Apres un discours archi "fondementaliste" régulier, le discours s'infléchit vers une approche quasi-GLDF au niveau de quelques dirigeants. Les mebres de GLAMF comprennet qu'il ne s'agit de choix volontaires issus d'une reflexion, mais contraints par les échecs.
  • GLAMF a construit un systeme administratif solide et efficace financièrement.

Alors que faire ?

  • Pour les dirigeants, ils ont annoncé tenter de nouvelles alliances avec des petites GL francaises et renoncer à la conquête de la régularité reconnue et se contenter d'une "régularité proclamée" à d' "autres règles" (non énoncées).
  • Pour les membres et les loges se pose la question de la priorité de leur quête :
    • viser le "monde des GL régulières", ce qui implique un retour à la GLNF.
    • se reconvertir au mondes des GL libérales en restant à GLAMF si celle-ci sort de son statut de GLNF-bis.
    • partir vers d'autres obediences libérales depuis longtemps.

Bien sûr les dirigeants, en attendant de savoir vers où ils vont, tiennent les discours apaisants. Combien de temps celà peut-il tenir ?

Tags: 

Commentaires

Faux

Oui, ! il s'agit d'un écueil regrettable que GLDF se soit arrêtée au milieu du gué.
Mais la justesse de CMF n'est pas entachée. Elle triomphera forcément lorsque les FF de GLNF ouvriront les yeux.
Plusieurs sont tentés de quitter le navire. Mais il est toujours à flot. Il réussira, malgré les sirenes !

De nouvelles voies à la FM

Oui, j'ai cru au projet CMF tel qu'il était présenté car c'était un immense espoir d'un rassemblement de tous les FM spiritualistes et sans le joug de la GLNF. Ce rassemblement aurait pu aller bien au delà des fondateurs d'origine. Mais dès le retrait de LNF et GLTSO, on comprend que ce n'est plus ni incontournable, ni même attractif. C'etait déjà fini, à ce moment là ! Ensuite la machine CMF s'est grippée autour d'une obcession à satisfaire des critères anglais, alors que les anglais avaient dit non et que l'entreprise CMF n'était plus qu'entreprise de division en France et en Europe.
Pourtant, si ce modèle confédératif agressif a fait long feu, ce qui est tant mieux, l'idée reste là et renaîtra autour de projets sérieux et non pas d'alliance diverses.
GLAMF, en effet, faute de s'être differentiée de GLNF ou de GLDF ne sert à rien. Reste sa gestion plus économique, comme atout ?
La question se pose aussi pour la microscopique GLIF ! A quoi sert-elle ?

GLAMF-CMF n'interesse plus personne

Si on en croit l'affluence des commentaires sur ce blog.
Il est temps de ranger aux rang des avatars de l'histoire ce triste épisode. GLAMF, soit par loges entières, soit individuellement rejoint la GLNF qui a réformé tout ce que reprochaient ceux qui ont créé GLAMF. Restera quelques acharnés certainement, mais le "peps" n'y est plus !

CMF, la 3e voie

Face à la GLNF et sa politique apartheid son Dieu et sa volonté révélée, sa dérive Front National, la 3e voie de la CMF est la plus sage. Et elle est jalousée par tous depuis l'Angleterre, le GO, la ridicule GLEFU.
Elle triomphera finalement.

Ajouter un commentaire